LUNDI 12 novembre à 19h

Laurent Béghin – Claudio Magris et la littérature triestine, entre Italie et Mitteleuropa

Membre fondateur d’EuropaNova, spécialiste en littérature comparée, Laurent Béghin nous amènera dans l’univers de Claudio Magris – auteur italien né à Trieste en 1939 – sur les sentiers et les vagues de l’Europe centrale et orientale telle qu’elle est recréée dans Une autre mer (1991), Microcosmes (1997) et surtout Danube (1986), dont il sera particulièrement question lors de cette conférence. L’exposé se terminera par une brève évocation de deux autres auteurs triestins qui ont beaucoup écrit sur l’Europe centrale et orientale, Fulvio Tomizza (1935-1999) et Carolus Luigi Cergoly (1908-1987).

Trieste occupe en Italie une position particulière. Située aux confins nord-orientaux du pays, la ville a longtemps appartenu aux Habsbourg. À partir du XVIIIe siècle, elle connaît un développement économique sans précédent qui attire de nombreux migrants : Slovènes, Croates, Serbes, Italiens, Allemands, Juifs, Hongrois, Grecs, Arméniens, etc. Trieste acquiert ainsi une physionomie très cosmopolite. Mais la cohabitation des langues et des peuples ne va pas sans heurts. Devenue italienne en 1918, farouchement hostile aux Slaves pendant le fascisme, la ville est revendiquée par la Yougoslavie titiste en 1945, occupée pendant neuf ans par les Alliés et enfin restituée à l’Italie en 1954.

 Claudio Magris est l’héritier de l’histoire parfois tragique de Trieste, où il est né en 1939. Germaniste de formation, il a longtemps enseigné la littérature allemande et a laissé plusieurs ouvrages sur le sujet. Il est également l’auteur de nombreux livres échappant aux étiquettes traditionnelles, dans lesquels se mêlent l’autobiographie, le récit de voyage, l’essai et la fiction.

Laurent Béghin est professeur d’italien à l’Institut libre Marie Haps (Bruxelles), l’auteur d’une biographie du poète belge Robert Vivier, ainsi que d’un essai sur la réception de la littérature russe en Italie, dans lequel il combine son intérêt pour le monde slave, pour l’histoire des idées au vingtième siècle et pour la littérature italienne.

PAF : 5 euros (ticket boisson inclus). L’entrée est gratuite pour les étudiants de moins de 26 ans.

Présentation de la conférence

Categories Non classé

Laisser un commentaire